Skip to content

Vignerons du Net: Aggrégateur de Blogs de Vignerons et Domaines de France et Suisse

vignoble

Agrégateur de flux

Une des bons moments de la journée !

le casse-cro√Ľte !DP G Berlioz pause BD

Apr√®s l’effort, le r√©confort.

Par ces fortes chaleurs, nous commen√ßons le travail √† 5h30. Et vers, 9 heures, une pause tr√®s appr√©ci√©e par l’ensemble de l’√©quipe. Au menu, saucisson artisanal (Tarentaise) et comt√© de qualit√©.

Un bon moment de repos et de convivialité

Tarik Gilles et les filles 2

Catégories: France

Retrouvez nous ce week-end aux 10¬įFestigrillades !

Nous vous proposerons nos vins au verre ou √† la bouteille pour accompagner ces festivit√©s : Sauvignon Banc et Ros√© bien frais, Cuv√©e Tradition ou F√Ľt de Ch√™ne pour les rouges.    

The post Retrouvez nous ce week-end aux 10¬įFestigrillades ! appeared first on Ch√Ęteau les Maubats producteur de Grands Vins de Bordeaux.

Catégories: France

L'appel de la cigale

Chevalier-Brigand Chateau de Codolet - dim, 06/18/2017 - 23:26
" Fay pas boun travayà quand la cigalo canto "
Catégories: France

Offs bordelais

Le blog des Trois Petiotes - sam, 06/17/2017 - 17:32
A l'occasion de Vinexpo, Les Trois Petiotes seront présentes sur deux "Off" réservés aux clients professionnels : - Un Dimanche à La Campagne à Fronsac le dimanche 18 juin - Les Anonymousses le lundi 19 juin à Bordeaux Un Dimanche à la Campagne à Fronsac,...
Catégories: France

En Palissage

en route pour le palissage … commenc√© dans la parcelle du Murtet, en Massif de Saint – Thierry, un petit hordon de 6 palisseurs + Delphine qui diligente l’√©quipe. Les temp√©ratures caniculaires maintiennent un parfait √©tat sanitaire du vignoble, cependant, c’est harassant de travailler sous ce soleil de plomb, √† des temp√©ratures voisines de 32 […]
Catégories: France

Les anciens, le poudrage et le bon temps du disco

Dimanche, c’√©tait le d√©jeuner des anciens. Ma maison jouxte la salle des f√™tes. Ceux qui sont pass√©s √† Vingrau le savent. Je ne comptais pas m’imposer, vu que c’est r√©serv√© au troisi√®me √Ęge (encore que √ßa me pend d√©sormais au nez…), mais l’entr√©e de ma maison √©tant bloqu√©e par une voiture, je suis gentiment aller demander qu’on d√©place¬†le v√©hicule r√©calcitrant.

Quel bonne id√©e¬†! J’y¬†ai salu√© bien des amis, dont le doyen du village, √Čmile, 94 ans, toujours bon pied bon Ňďil, prouvant que la gentillesse est sans doute une des cl√©s de la long√©vit√©.

Vingt ans que je suis l√†… Un bail… Du coup, j’ai crois√© beaucoup d’amies et d’amis,¬†souriants et souriantes, ceux qui¬†m’ont accueilli il y a vingt ans, certains avec bonhomie, d’autres avec un petit sourire en coin, il faut le dire, en me regardant acheter les vignes les plus caillouteuses et les plus √Ępres de la contr√©e.¬†Bon, tout cela est oubli√©, le temps fait bien les choses et c’est la magie du village, brouilles et r√©conciliations, raisons et sentiments, toute cette vie gr√©gaire, √† l’ancienne, que l’on ne peut comprendre tant qu’on ne l’a pas v√©cue. Ca se r√©sume en une phrase, que m’a dit un jour Jeannette, ma voisine, 89 ans cette ann√©e : « tes voisins, tu ne les choisis pas. Et ils ne te choisissent pas. Alors il faut faire avec ». J’aime cette vie de tribu, de petite communaut√©, o√Ļ le monde, ses passions, ses¬†beaut√©s, ses¬†bassesses aussi, tout cela¬†comme enferm√©s dans une bouteille, en minuscule, avec qui on ¬ęfait avec¬Ľ les uns et les autres. J’aime mon village, en v√©rit√©, et j’y serai bien allong√© dans sa terre, un jour, au repos, cette terre que j’aurai eu tant de joies et de peines¬†√† cultiver.

J’y ai vu le maire, les¬†conseillers municipaux, tous sur le pont pour donner un coup de main aux employ√©s municipaux (la vie n’est pas toujours comme la d√©crivent avec humour les Chevaliers du fiel 😉 pour servir un bon repas aux anciens. Bient√īt 130 personnes sur un peu moins de 400 habitants ici, ainsi va la campagne. Elle meurt. Et avec elle des g√©n√©rations d’hommes et de femmes, que l’on peut croire simples mais qui ne l’√©taient pas, qui auront marqu√© une √©poque morte elle aussi, celle o√Ļ l’on piochait les vignes derri√®re l’un des 80¬†chevaux de Vingrau, au bigos, la pioche √† deux dents seule capable de retourner la terre caillouteuse des bacs. Alors qu’ils¬†n’ont eu le tout √† l’√©gout et l’eau courante parfois qu’au milieu de leur vie. Mais¬†ont toujours bu l’eau de la source du village. Le moule est cass√©. Le lien social aussi. Mais c’est un autre billet, √† √©crire, un jour de spleen.. En √©coutant Jean Ferrat..

Alors, du coup, on m’a propos√© un caf√©, un bout de fougasse, un verre de blanquette – pas de marc, merci – et on a refait le monde, √† deux, puis √† quatre, puis √† six, comme on le fait gaillardement ici, toujours avec le m√™me plaisir, parlant du temps qu’il fait, de la r√©colte qui s’annonce, des chasseurs qui vieillissent et qui ne vont plus nous prot√©ger des sangliers, et bien s√Ľr du vignoble qui se meurt, faute de vignerons. On s’est dit qu’on √©tait cons, tous, pas assez solidaires, pas assez ¬ęcommunicants¬Ľ entre nous (c’est mes mots, hein, pour r√©sumer, pas les leurs), ne sachant pas travailler ensemble comme √† la grande √©poque de la cr√©ation de ¬ęl’id√©al coop√©ratif¬Ľ, lui aujourd’hui toujours¬†foul√© au pied. Bosser en grappes, comme dirait l’autre. Ou en meute, comme disent les allemands il parait. Je crois qu’on avait un peu bu. Qu’on avait oubli√©, a dit D√©d√©, que les anciens allaient, par exemple, et c’est pourtant simple, merde, tous poudrer au m√™me endroit le m√™me jour, pour lutter contre l’o√Įdium, cr√©ant ainsi un effet masse qui prot√©geait tout le monde des maladies, m√™me ceux qui n’avaient pas pu se lever se jour l√†.

Ca tombait bien, la semaine pr√©c√©dente, j’avais pris une photo de notre poudrage sur le Carignan des Toto, √† G√©n√©gals. J’aime bien l’id√©e que vous passerez peut-√™tre un jour par l√†, que vous prendrez la route de G√©n√©gals comme si vous √©tiez d’ici, et que vous direz, reconnaissant cette vigne : ¬ętu vois, √ßa c’est la vigne des Toto¬Ľ… Le jour se levait, le temps √©tait parfait, juste avant la floraison.

poudragecazot

Et que le lendemain, ¬†j’avais revu mes tracteurs poudrer une partie du cirque, me disant que c’√©tait vraiment balo qu’on soit pas ce jour l√† tous √† le faire. On aurait rempli le cirque de soufre, √ßa aurait √©t√© une belle photo. Charg√©e de sens. De brume. Et d’efficacit√©…

poudrage-cirque

 

Bon, y’avait plus de¬†blanquette alors¬†je suis rentr√© apr√®s avoir appr√©ci√© un groupe de mamies chanteuses qui tentaient de faire se lever la salle en alternant, ma foi fort gaillardement, ABBA et Michael Sembelo. Chacun est rentr√© chez soi, un peu nostalgique de ce temps o√Ļ l’on √©tait¬†‚Ästpar habitude, culture, force ou ennui¬†‚Ästsolidaires…

J’ai gard√© Flasdance dans ma t√™te doute la journ√©e, je me suis dit que l’ann√©e prochaine, je leur ouvrirai un trois litre de petite Sib√©rie. ils le m√©ritent….

Ah, deux liens, pour deux plaisirs différents mais que je place au même niveau.

TOUT savoir sur le poudrage et rendre hommage √† Henri Mares, sauveur du vignoble. C’est la page culture. C’est important.

Tout aussi important, cette VIDEO¬†collector de ¬ęManiac¬Ľ, en live, avec mention sp√©ciale pour… tout ! les tricots de peau, les poils, les danseurs et les danseuses √† l’arri√®re plan, le piano¬†en verre, la guitare clavier, le bandeau du batteur… A savourer sans mod√©ration.

Et on se remue !

Catégories: France

Ouvert du lundi au samedi toute l'année : Attention aux horaires du weekend du 14 juillet

le vendredi 14 juillet 10h30-12h30 et 14h30-17h30, fermé le 15 et le 16 juillet

_LW_0000262.JPG

du Lundi au Vendredi de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

le samedi de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 17h30
Fermé le dimanche.
Exceptionnellement fermé le samedi 15 juillet.
Pour √™tre s√Ľrs de notre disponibilit√© optimale, il est toujours pr√©f√©rable d'annoncer votre passage √† la propri√©t√© m√™me quelques minutes avant votre arriv√©e (tel : 05-56-23-04-41).

N'hésitez pas à venir nous rendre visite, nous serons ravis de vous accueillir !
A tr√®s bient√īt


l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

Catégories: France

Le soleil est tombé dans la vigne

Chevalier-Brigand Chateau de Codolet - dim, 06/11/2017 - 23:18
Le soleil est tomb√© dans la vigne si brutalement, qu'il en a r√©veill√© les cigales. Les premi√®res, les plus curieuses, aussit√īt sorties de terre, apr√®s avoir s√©ch√© leurs ailes, √©blouies par les rayons de l'astre, se mettent √† nous chanter l'√©t√©. Nous profitons...
Catégories: France

Des oliviers qui retrouvent la forme et leurs ¬ę¬†premi√®res¬†¬Ľ olives.

Clos Romain - 34800 Cabrières - dim, 06/11/2017 - 22:56

 

 

Depuis l’hiver 2012 les oliviers du clos romain √©taient en mauvais √©tat.

Fragilisés par cet hiver terrible (moins 18 degrés couplé a un vent a 100kmh), ils se sont retrouvés colonisés par les Thrips.

Apres avoir m√™me si je le reconnais, mollement essay√© des traitements biologiques qui n’ont pas eu d’effet suffisant, j’ai d√©cid√© de me tourner vers ce que l’on pourrait appeler des traitements ultra biologiques, n’arrivant pas a abandonner ma d√©marche pour la nature que je poursuis depuis plus de dix ans.

Ainsi, apr√®s une taille rigoureuse, j’ai commenc√© a utiliser les traitements a base d’ail de piment,compl√©t√©s par des oligo-√©l√©ments et du souffre.

La bouillie bordelaise a également été utilisée pour maintenir la surface foliaire.

En plus l’intention a √©t√© √©galement tr√®s pr√©sente dans mes actions.

Aujourd’hui, le thrips semble revenir a une population acceptable et les premi√®res olives refont leur apparition.

Demain les bois de taille vont √™tre broy√©s; puis un griffage du sol va √™tre r√©alis√©, enfin le broyeur d’accotement d√©gagera les pieds trop enherbes pour imaginer une r√©colte.

Le prochain projet dont je vous parlerai bient√īt est d’installer un troupeau de petite taille a l’ann√©e dans cette vaste parcelle.

J’esp√®re pouvoir vous proposer une petite quantit√© d’huile pour No√ęl 2017, et continuer les efforts pour une r√©colte normale en 2018.

Merci pour votre lecture.

A bient√īt.

 

 

 

Catégories: France

Vert de Vin

Un regard diff√©rent sur nos vins, un site internet o√Ļ l‚Äôon peut trouver des infos sur notre monde et les notes des Bordeaux 2016, dont Valandraud avec 17.75 et des commentaires tr√®s descriptifs. Fleur Cardinale 17, La Marzelle 16.25, Clos Badon 17.25
Catégories: France

La 500, une préparation biodynamique bouseuse (!)

DP G Berlioz 500 2 BD

DP G Berlioz 500 1 BD

“Passer” la 500, c’est toujours un grand moment partag√© au domaine.

D√©j√†, parce c’est une pr√©paration √† base de bouse de vache mise dans une corne et enterr√©e tout l’hiver. Le tout est ensuite dynamis√©, puis projet√© par l’√©quipe, √† l’aide de pulv√© manuels. Et on s’en prend plein sur la figure. La 500, c’est bon pour le sol, mais aussi (peut-√™tre !) pour la peau !

Et ensuite, parce que cela se fait en fin d’apr√®s-midi, tous ensemble, et c’est plus que sympa !

Aussi, parce que c’est l’un des rares boulot dans la vigne o√Ļ l’on est debout. Certes, avec du poids sur le dos, mais quand m√™me debout.

Et enfin, parce que cela contribue √† la magie de la vigne …

Ici, dans les vignes du domaine Annick et  Pascal Quenard (Chignin).

 

DP G Berlioz 500 3 BD

 

 

Catégories: France

Floraison

Dans les oliviers. Je vous ai dit que je m’occupais de quelques oliviers ? On les a pris en fermage, il y a huit ans, pour les sauver de l’arrachage. Dr√īle d’id√©e. Bon, c’est comme √ßa.

Une fois par an, je suis r√©compens√© de mes efforts, au moment de la floraison, magnifique dans les lucquiers. On fait essentiellement des olives de bouche, des Lucques, apport√©es √† l’Oulibo, une excellente coop√©rative de Bize-Minervois. La Lucques, c’est l’enfer, pour se lancer dans le truc, faut √™tre cingl√©. C’est l’olive pr√©f√©r√©e de la mouche, la moindre piq√Ľre la rend bonne √† jeter. En plus, √ßa fait pas ou peu d’huile donc¬†c’est la bouche ou rien. A la moindre rayure, on les met au panier. Bien s√Ľr,¬†√ßa se ramasse √† la main, comme les cerises. je vous dis pas le boulot…

L’olivier, c’est passionnant. Au moment de la fleur, on voit si on a bien boss√© ou pas, si on a ¬ędu potentiel¬Ľ. Si on a bien cultiv√©, l’arbre est magnifique, pleureur, les rameaux de l’ann√©e sont tous en fleurs et on oublie tous les tracas…
oliviers-fleur2

 

Bon, mais tout, √ßa, c’est ¬ępotentiel¬Ľ… Un peu comme Perrette et le pot au lait… Seule une fleur sur des centaines, sur des milliers cette ann√©e, donnera UNE¬†olive. En cas de coulure, il n’y aura rien. Et tant que la petite olive n’a pas atteint une taille suffisante¬†(un demi grain de riz), une grosse pluie accompagn√©e d’une tramontane enrag√©e peut tout faire tomber, ce qui nous est arriv√© soit-dit en passant cette ann√©e sur les Picholines…

Voir¬†des Lucquiers comme √ßa, je vous assure, c’est rare… Les rameaux d√©passent parfois les vingt centim√®tres, r√©sultat d’un gros boulot de taille, d’irrigation, d’amendement, les fleurs abondent, l’odeur est merveilleuse, assez proche de celle de la fleur de vigne, sauf que dans la vigne, il y en a beaucoup moins et que c’est donc √† la fois plus fugace et plus difficile √† sentir.

L√†, pendant une semaine merveilleuse, je tente, aussi souvent que possible, de marcher un peu dans les arbres en fleurs, pas aussi beau que les cerisiers au Japon mais tout aussi charg√©s de promesses, comme eux, le premier jour, de r√©ussite, le second d’accomplissement, le troisi√®me, de fin, illustrant¬†ainsi¬†parfaitement ainsi les √Ęges de la vie. ¬†La floraison, si fugace, si fragile, ¬†nous permet, parfois, de prendre conscience ou de m√©diter sur cette impermanence, m√®re de toutes nos souffrances dans le boudhisme tib√©tain, cet √©tat dont¬†nous avons tant de mal √†¬†accepter les effets sur les choses, les √™tres et donc nous m√™me.

Au milieu des fleurs, j’h√©site entre deux √©tats si oppos√©s qu’ils me sid√®rent… Une partie de moi, √©lev√© dans cette id√©e depuis mon plus jeune √Ęge, se d√©sole de mon peu d’avancement spirituel dans le renoncement et l’altruisme… L’autre, le paysan, attach√© √† sa terre, conscient du pouvoir du march√©, se demande si, cette ann√©e, il aura des olives, s’interroge sur leur grosseur, se demande s’il pourra les vendre, √©quilibrer ses comptes, voire gagner un peu d’argent…

Quel esprit ne bat la campagne ?
Qui ne fait ch√Ęteaux en Espagne ?
Picrochole, Pyrrhus, la Laitière, enfin tous,
Autant les sages que les fous ?

Ni veau, ni vache, ni couv√©e, pas de r√™ves de m√©nagerie, mais un tracteur, peut-√™tre, une charrue, sans doute, une √©pareuse, qui sait et, dans un r√™ve fou, la¬†nouvelle Honda Africa Twin DCT, pour se balader le nez au vent √† moto l’√©t√© prochain ¬†😉 ?

 

fleurgrosplan

 

L’√©quilibre n’est d√©cid√©ment pas un √©tat statique, mais un √©tat de repos entre deux forces oppos√©es, comme me disait mon p√®re, si justement… Tiraill√© entre ma philosophie de comptoir et mon envie¬†de m√īme d’un long road trip en moto, pur fantasme, au milieu ne coule pas une rivi√®re, mais une passion o√Ļ je m’immerge encore et toujours avec d√©lice : cultiver la terre.

Catégories: France

Enfin !

Enfin les notes de Bernard Burtschy sur les Saint Emilion 2016 sont sorties. Pour Valandraud, √ßa donne : ¬ę La robe est noire avec un nez intense de fruits noirs. Le vin est dense serr√©, long, tannique, de l‚Äô√©l√©gance, beau fond, bois√©, assez frais. Il...
Catégories: France

Lundi de Solidarité

Chevalier-Brigand Chateau de Codolet - lun, 06/05/2017 - 13:19
Lundi de Pentec√īte... Cueillette des abricots et farniente au bureau !
Catégories: France

Et encore la pioche, mais en grande équipe !

Parce la pioche, les √©quipes des Berlioz adorent √ß√†, nous mutualisons … nous sommes all√©s donner la main √† l’√©quipe d’Adrien Berlioz (Cellier des Crays).

Autant prolonger le plaisir et mettre les énergies en commun !

DP G Berlioz pioche 1

DP G Berlioz pioche 4

 

DP G Berlioz pioche 3DP G Berlioz pioche 2

DP G Berlioz pioche 5

DP G Berlioz pioche 6 DP G Berlioz pioche 7

Catégories: France

Le Point

Oubli√©e dans la version papier Du Point, mais pr√©sente sur leur site internet lepoint.fr, la note de Valandraud rouge 2016, qui est peut-√™tre d‚Äôailleurs sa meilleure note de tous les temps dans cette publication : 17.5 ! ¬ę Nez ferm√©, riche, puissant,...
Catégories: France

Arroser alors qu’il pleut

Bon, parfois, aussi, on est mauvais. Faut pas croire. Mais bon, en¬†g√©n√©ral, hein, l’homme ne s’en vante pas. Le vigneron, taiseux par nature, encore moins. On fait moins l’int√©ressant quand on n’a pas de raison de le faire, comme dirait l’autre… Mais bon, faire l’autruche n’avance √† rien. La semaine derni√®re, en rentrant sous un orage court mais violent, je me marrais √† l’avance d’√©crire ce post… Car ¬†le matin m√™me, on avait arros√©…

C’√©tait balo, j’en conviens, car la m√©t√©o nous avait pourtant bien annonc√© l’√©ventualit√© d’un ¬ępetit orage localis√©¬Ľ. On s’est dit, le nez au vent : on le sent pas, cet orage, la m√©t√©o se trompe souvent, arrosons donc. Le soir, c’est nous qui nous nous sommes fait bien arros√©s, un beau 20 mn, ce qui ici, en cette saison, vaut de l’or.

Je vous avais fait une petite vid√©o¬†mais bon, je sais pas vraiment les mettre dans ce blog d’un clic. Un jour, j’aurai un geek √† c√īt√© de moi, et il y aura des vid√©os dans ce blog. Juste avant une cha√ģne You Tube. Mais bon, on est pas rendu… Vive le ¬ęfait-maison¬Ľ, pour l’internet aussi.

On va se contenter de jolies photos de nos ¬ęremplaces¬Ľ, les jeunes plants de vignes qui sont complant√©s au milieu des vieilles. Ces vignes l√†, plus de 60 % de la superficie du domaine, elles ont entre 50 et 100 ans et je ne veux pas les voir mourir de mon vivant, si vous voyez ce que je veux dire. Alors, on ¬ęcomplante¬Ľ, on ¬ęremplace¬Ľ celles qui sont mortes, au fil des ans, par de jeunes plants. On les appel√© les vignes ¬ępatrimoine¬Ľ. J’aurai pu choisir ¬ęCarignan Sentiment¬Ľ ou ¬ęGrenache je m’attache¬Ľ, parce qu’on est plus, √† ce niveau, sur des crit√®res √©conomiques, rationnels ou cart√©sien. On est dans le sentimental pur, l’√©motion, la croyance, l’attachement, le temps long…

Pratiquement, √ßa commence par un¬†beau trou √† la tari√®re ou √† la mini-pelle pour enlever les vieilles racines. Puis un peu de repos, un bon seau de fumier de cheval, un jeune plant √† la barre √† mine, un filet de protection pour les lapins. Mais pas question, chez nous, ensuite, de les laisser √† leur sort. Terre tr√®s pauvre, concurrence des voisines, il faut les bichonner, les prot√©ger de l’herbe et surtout, surtout, pendant trois ans les arroser (j’ai bien dit trois ans, on est au sud, je vous le rappelle)¬†parce que d√©j√† il n’y a rien √† manger. Alors, si il y a rien √† boire… Comptez¬†entre deux et trois¬†fois pendant le printemps puis l’√©t√©, une √† l’automne, si il est sec. Certains ont essay√© de s’affranchir de l’arrosage. Ils le regrettent. Sauf miracle, c’est √† dire ann√©e o√Ļ il pleuvrait toutes les mois et abonndement, tout meurt ou v√©g√®te, la concurrence des vignes alentours √©tant rude et les terrains ultra¬†caillouteux et souvent superficiels, √† cause des cailloux, genre nougatine.

arrosage2

Un gros boulot ? Non, un √ČNORME boulot, parce qu’il faut les travailler r√©guli√®rement √† la pioche, pour maintenir une jolie cuvette apte √† accueillir 10 litres d’eau √† chaque arrosage, puis les rebuter, √† la pioche encore, pour garder un bulbe humide. Ah, pour l’arrosage, on est pas dans Pagnol, donc il faut un tracteur, la cuve du pulv√© (la plus grosse possible, l’eau est¬†village, √† 7 km de routes sinueuses), une lance et un long tuyau, parce que ces veilles vignes sont plant√©es ¬ęau carr√©¬Ľ, soit 175 x 175 et le tracteur ne passe pas dans les rangs. Trop facile sinon…

En r√©sum√©, comment vous dire : c’est que de l’amour… Il faut √™tre VRAIMENT¬†persuad√© du patrimoine et de l’impact des vieilles vignes sur la qualit√© du vin. Et avoir un peu de moyens. Sinon, ne d√©marre pas…

masfarine-arrose

Super r√©sultat. Sauf que le soir, on a pris 20 mm. Hum. En m√™me temps, ils valent vraiment de l’or en ce moment. Tant pis si on a la sensation d’avoir un peu¬†perdu la journ√©e… Dans mon lit, savourant la fra√ģcheur apport√©e par l’orage, je pensais √† la grande semaine de boulot √©conomis√©e d’un autre c√īt√©, car entre les plantations de l’ann√©e et les autres parcelles complant√©es, c’est le temps qu’il nous aurait fallu pour tout arroser. Et puis,¬†avec la tramontane qui va¬†tout s√©cher d√®s le lendemain, les cinq litres par pied ont¬†quand m√™me du bien. Donc¬†po-si-ti-vons. Si tu ne sais positiver, de toute fa√ßon, tu¬†fais pas ce m√©tier, ¬ęun m√©tier sacr√© qui est aussi un sacr√© m√©tier¬Ľ, l’une des plus charmantes √©nantios√©mie¬†que je connaisse, de Pierre Lazaref. Il parlait du journalisme. Certain qu’il ne m’en aurait pas voulu, je fais de son bon mot¬†mon mot de la fin. Vu l’√©poque, on en est pas √† un antonyme pr√®s 😉

Faut que je vous parle de cet √©trange mill√©sime 2017, au fait…

Catégories: France

Autrefois, le rossignol ne chantait pas la nuit

Chevalier-Brigand Chateau de Codolet - mer, 05/31/2017 - 21:52
Une nuit de printemps, le rossignol dormait debout sur un jeune sarment, le jabot en boule et la tête inclinée, comme avec un gracieux torticolis. Pendant son sommeil, les cornes de la vigne, ces vrilles cassantes et tenaces, dont l’acidité d’oseille...
Catégories: France